Voilà que l’édition 2015 du Pentathlon des Neiges se pointe déjà le bout du nez. Cet hiver, vous vous êtes entraîné pour l’événement et comptez connaître une première expérience agréable ou améliorer votre classement par rapport aux éditions précédentes. Voici quelques conseils afin d’optimiser votre expérience!

1- Travaillez vos faiblesses!

Vous êtes un skieur aguerri, mais le patin à glace n’est vraiment pas votre élément? Pour vous, le mot ‘’raquette’’ ne va avec ‘’course’’ qu’une ou deux fois par hiver? Sans délaisser l’entraînement dans les sports où vous êtes le plus à l’aise, intégrez davantage de sorties dans les disciplines que vous maîtrisez moins bien. Le Pentathlon est avant tout une épreuve où la polyvalence est la clé. Essayez de pratiquer chacune des cinq disciplines au moins une fois par semaine. Si vous faites des intervalles, variez le sport dans lequel vous réalisez ces entraînements difficiles. On sous-estime l’importance de sports comme le patin à glace, où il est possible d’aller beaucoup plus vite tout en fournissant beaucoup moins d’efforts simplement en étant plus à l’aise sur nos lames.

2- Pratiquez les enchaînements!

Si l’édition 2015 du Pentathlon des Neiges n’est pas votre première expérience, vous connaissez déjà cette sensation déstabilisante de courir après le vélo ou de skier après la course à pied. Plus souvent qu’autrement, on se sent collé au parcours et être rapide et efficace devient un défi de taille. Même l’équilibre en ski de fond peut s’avérer beaucoup plus difficile à maintenir. Mon conseil : intégrer de courts enchaînements où vous pratiquerez deux disciplines consécutives l’une après l’autre. Plus simplement, sortez courir une quinzaine de minutes immédiatement après une séance de spinning ou immédiatement avant une sortie de ski de fond! L’important est d’habituer notre corps à s’adapter rapidement au changement de discipline tel que requis lors du Pentathlon.

3- Pratiquez vos transitions!

Les transitions entre les différentes disciplines sont des moments où il est très facile de gagner de précieuses minutes sans effort supplémentaire. À l’inverse, il est aussi facile d’y perdre beaucoup de temps. Pratiquez une routine de transition à la maison. L’emplacement des différentes chaussures/bottes, des gants, du casque et de tout l’équipement nécessaire devrait toujours être le même afin d’accélérer les choses et surtout de ne rien oublier dans le feu de l’action. Vous avez peur d’oublier votre casque pour l’épreuve de patin? Déposez-le sur vos patin après votre épreuve de vélo! La pratique des transitions permet aussi d’identifier les tâches qui pourraient prendre davantage de temps et de trouver un moyen d‘accélérer ces dernières. Par exemple, des lacets de chaussures élastiques ou en kevlar permettent d’économiser de précieuses secondes comparativement à des lacets classiques. En ski de fond, identifiez votre bâton droit avec du ruban adhésif de couleur. Ainsi, vous ne mettrez pas la mauvaise dragonne dans la mauvaise main. De même, sachez quels gants vous porterez pour les différentes épreuves et gardez-les à portée de main. En arrivant à votre emplacement dans la zone de transition, vous serez plus efficaces malgré le souffle court et les mains tremblantes.

4- Arrivez préparé!

Prenez quelques minutes pour consulter de façon détaillée le guide de course quelques jours avant votre épreuve. En plus de diminuer le stress le jour de l’événement, le fait de connaître les parcours, les distances et le nombre de tour peut vous permettre d’améliorer votre préparation. Par exemple, si la boucle de ski comporte un virage plus serré, vous pouvez pratiquer cet élément du parcours quelques jours avant ou le jour de l’épreuve durant votre échauffement. Les dénivelés présentés par l’organisation permettent aussi d’avoir une meilleure idée des principales difficultés du parcours. Bref, sachez ce à quoi vous aurez affaire avant le pentathlon des neiges!

 

30Photo: Aux 4 sommets

Pin It on Pinterest

Share This